Synthèse de presse

Autoriser le dépistage chromosomique

René Frydman, pionnier de la Fécondation in vitro (FIV), déplore l’interdiction en France d’une technique de dépistage des anomalies chromosomiques utilisée dans d’autres pays en Europe et aux Etats-Unis depuis plus de vingt ans pour améliorer le taux de succès des FIV. Une étude, publiée dans la revue Fertility and Sterility, vient de valider l’intérêt de cet outil appelé PGS (« Preimplantation genetic screening » ou « dépistage génétique préimplantatoire »). Selon l’étude, son utilisation chez les femmes de plus de 35 ans ayant des difficultés pour concevoir permet notamment de diminuer le nombre de fausses couches et augmente celui des naissances.

Le Journal du Dimanche, 13/12



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s